Pourquoi vos repas « triches » vous nuisent?

(Avertissement: Je ne suis pas coach de perte de poids ou transformation 30 jours magique, je suis naturopathe.)

Je crois sincèrement que s’il y a un sujet que peu de gens comprennent, c’est celui des repas triches et de leur impact réel sur votre santé et votre composition corporelle.

Bien sûr, ce texte n’est pas conçu pour vous faire sentir mal à l’aise de manger de la pizza ou de la poutine, mais vous aider à comprendre pourquoi vous avez des symptômes physiologiques et psychologiques après certains repas triche.

Avant de débuter, voici un point important à considérer dans cet article : un repas triche est un repas qui dépasse largement ce que vous mangez dans votre vie quotidienne. Prendre 1 petit verre de vin en extra n’est pas un repas triche, ni manger un peu plus de viande ou de riz avec votre repas ou manger une salade de fruits maison après votre repas.

On parle ici d’un 30 morceaux de sushi avec tempura et fromage à  la crème, des beignes, du gâteau au fromage, un capuccino glacé Tim Horton après des croquettes de poulet McDo, une poutine, 3 steamés tout garnis avec 1 grosse frite, etc. Maintenant que c’est clair, commençons.

Il faut savoir qu’un repas triche ne devrait jamais être « ALL-OUT. » Si tel est le cas, vous devriez peut-être revoir votre manière de dièter ou même consulter une personne qui s’y connait en troubles alimentaires. Particulièrement si vous ressentez le besoin de vous exploser l’estomac quand vous avez un repas triche. Le corps humain répond rarement très bien à un apport calorique phénoménal en peu de temps.

Outre l’insuline qui est une hormone sécrétée quand vous mangez pour faciliter l’absorption de nutriments et modifier l’état du corps pour le mettre en état « nourri », votre corps produit plusieurs autres peptides en réponse à un repas et certaines d’entre-elles sont conçues pour stimuler la formation de graisse et l’inflammation du tissus adipeux suite à ces excès calorique.

Chez une personne en bonne santé, la consommation de nourriture supprimera partiellement ou totalement la création d’énergie par votre corps à partir de vos réserves.

Malheureusement, ce mécanisme aime beaucoup emmagasiner du gras quand l’apport en calories contient des glucides raffinés comme de la farine, du sucre ajouté et autres, en plus d’une belle source de gras polyinsaturés oméga-6 et des gras saturés.

Chez une personne ayant un peu d’embonpoint, un mode de vie déficient, une malade chronique ou simplement dans un moment de sa vie où son corps est plus fragile, le corps va répondre à ce repas triche en créant de l’inflammation ce qui peut expliquer la prise de poids soudaine et le sentiment de se sentir serré dans sa peau. J’en parle un peu ICI.

Un autre mécanisme qui entre en ligne de compte est l’état actuellement de vos cellules immunitaires. Je sais que vous vous dites surement: « Ça y est, Mathieu est parti, on comprendra pu rien de la suite de l’article. » Je vous promets que je vais simplifier ça au maximum. Dans le corps, les cellules immunitaires s’adaptent et sont en communication constante avec tout le reste du corps humain.

Si vous lisez mes articles, vous avez surement déjà vu qu’environ 70%-75% de votre interaction immunitaire se trouve dans votre intestin. La muqueuse du tube digestif ou tissu lymphoïde associé au tube digestif (GALT) interagit en permanence avec le contenu de vos intestins.

Lorsqu’une personne a une santé optimale et des bactéries intestinales en pleine forme, cette interaction est contrôlée de manière assez stricte. Je parle de la perméabilité intestinale ICI.

Il existe plusieurs facteurs dans le cas présent qui vont augmenter drastiquement votre perméabilité intestinale. Ceux-ci vont nuire au contrôle strict qu’exerce l’intestin sur son contact avec ce qui se trouve à l’intérieur de votre intestin. 

L’hyperglycémie causée par la grande quantité de glucides raffinés, la consommation de beaucoup d’oméga-6 et de gras polyinsaturés, la consommation d’allergènes alimentaires connus comme les produits laitiers et plusieurs produits céréaliers et mon point préféré : le manque de mastication; tous augmentent votre perméabilité intestinale.

Je crois que pratiquement personne ne mastique ses repas triches, tout le monde se transforme en pélican et fait glisser la nourriture dans sa bouche et au fond de sa gorge. Je sais, maintenant vous avez une image et vous souriez sûrement.

Malheureusement, le contrôle strict que vos défenses immunitaires appliquent sur le contact avec le contenu de votre intestin est largement affecté par cette perméabilité accrue. Vous vous retrouverez donc avec une activation du système immunitaire et qui dit système immunitaire dit inflammation. 

Si vous avez bien lu, vous comprenez donc maintenant pourquoi oui vous faites un peu de gras avec des triches excessives. Et une bonne partie de ce poids est lié à l’activation immunitaire et l’inflammation. De plus, cette activation immunitaire va nuire à vos maladies chroniques et même à votre humeur.

Il est donc normal de se sentir fatigué, faible, malade, d’avoir une crise d’eczéma, d’arthrite et plus de douleur fibromyalgique suite à un repas qui provoque ce genre de réactions. Voici quand même quelques trucs pour vous aider.

1. Soyez intelligent et évitez de manger jusqu’à ce que vous soyez rond comme un ballon

2. Commencez par mangez des légumes et une source de protéine maigre avant d’y aller d’un cheat ALL OUT

3. Faites en sorte d’optimiser votre santé intestinale et votre transit intestinal avant d’entreprendre l’aventure de manger 1 grosse poutine et de la tarte du sucre.

4. Amusez-vous et partagez vote repas triche avec des gens qui vous font vous sentir bien et avec qui vous vous sentez très à l’aise et décontracté. Votre état mental affecte aussi votre système immunitaire et votre système digestif.

Nous contacter

Laissez nous un message et on vous répondra dans les 24 heures ouvrables.

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte en cliquant ici. captcha txt
0

Commencez à écrire et tapez entrée pour chercher !

développement athlétique, crossfit,nutrition, entraînement, suppléments, vitamines, minéraux, perte de poids, masse musculaire, weightlifting, force musculaire, gymnastique, haltérophilie, alimentation, nutrition sportive,développement athlétique, crossfit,nutrition, entraînement, suppléments, vitamines, minéraux, perte de poids, masse musculaire, weightlifting, force musculaire, gymnastique, haltérophilie, alimentation, nutrition sportive,