La sensibilité à l’insuline c’est quoi?

Je crois sincèrement que ce sujet est surement le plus discuté et surtout le plus mal compris par une majorité de la population, y compris les entraîneurs. Soyons honnêtes, même si vous n’avez pas compris ce qu’est la sensibilité à l’insuline dès que vous réduirez vos glucides et arrêtez de manger des céréales et des toasts pour déjeuner, ça devrait déjà aller mieux.

Malheureusement, la sensibilité à l’insuline est un peu plus complexe que ça et si vous suivez régulièrement mes articles, je n’aime pas la sursimplification. Alors voici une explication un peu plus précise du sujet.

Premièrement, l’insuline qu’est ce que c’est?  »L’insuline est une hormone peptidique produite par les cellules bêta du pancréas et qui sert à faire entrer le glucose dans les cellules » est la réponse que vous aurez si vous googlez Insuline, mais voici un peu plus de détail.

Les principaux effets de l’insuline sur les tissus musculaires et adipeux sont:

Métabolisme glucidique:

  • augmente le taux de transport du glucose à travers la membrane cellulaire
  • augmente le taux de glycolyse qui est le processus qui dégrade le glucose en énergie
  • Stimule la vitesse de synthèse du glycogène et diminue le taux de dégradation du glycogène. Le glycogène est une énergie de réserve principalement entreposée dans le foie et le tissu musculaire.

Métabolisme lipidique:

  • diminue le taux de lipolyse, le processus qui débute l’utilisation des graisses comme énergie, dans le tissu adipeux et abaisse ainsi le taux d’acide gras plasmatique
  • stimule la synthèse des acides gras et des triglycérides dans les tissus
  • augmente l’absorption des triglycérides
  • diminue le taux d’oxydation des acides gras dans les muscles et le foie ou plus simplement ralenti la parte de masse adipeuse.

Métabolisme des protéines:

  • augmente le taux de transport de certains acides aminés dans les tissus
  • augmente le taux de synthèse protéique dans le muscle, le tissu adipeux, le foie et autres tissus

diminue taux de dégradation des protéines dans le muscle (et peut-être dans d’autres tissus).

Les effets de l’insuline servent à favoriser la synthèse des glucides, des graisses et des protéines. Par conséquent, l’insuline peut être considérée comme une hormone anabolique autant pour vos muscles et autres tissus que votre tour de taille. Je crois que ça vous résume assez bien ce que fait l’insuline.

Dormez-vous bien et/ou suffisamment?
développement athlétique, crossfit, nutrition, entraînement, suppléments, vitamines, minéraux, perte de poids, masse musculaire, weightlifting, force musculaire, gymnastique, haltérophilie, alimentation, nutrition sportive, bodybuilding, fitness, santé, protéine, sucre, carbohydrates, nutritionniste, diète, diètétitien, sommeil
Visionner 60 minutes de contenu sur le sommeil par Mathieu Bouchard

Deuxièmement, qu’est-ce que la résistance à l’insuline et qu’est-ce qui provoque ça? La résistance à l’insuline est caractérisée par la perte de la capacité de l’insuline de réduire le taux de sucre sanguin, donc d’efficacement faire entrer les différents substrats dans les tissus dû à divers phénomènes ce qui engendre une augmentation de la sécrétion d’insuline et une panoplie d’autres effets néfastes.

Malheureusement, le tissu adipeux est assez adaptatif et créera de nouvelles cellules adipeuses quand les anciennes seront pleines. On appelle ce processus la lipogenèse ou génération de graisse pour faire une traduction simple. Le fait d’avoir un taux d’insuline plus élevée augmente aussi l’inflammation ce qui n’aide en rien le bon fonctionnement du corps humain et l’amélioration de votre sensibilité à l’insuline.

La résistance à l’insuline est multifactorielle, elle est majoritairement causée par une mauvaise alimentation, mais aussi par les habitudes de vies déficientes d’une grande partie de la population. Le corps humain a été conçu pour avoir un peu de réserve énergétique et pour pouvoir puiser à sa guise dans ces dites réserves. Malheureusement, la plupart des gens vont manger aussitôt qu’ils ont faim ou grignoteront simplement un peu tout au long de la journée sans vraiment avoir faim, mais simplement pour combler un « besoin ».

Le fait de ne jamais puiser dans ses réserves énergétiques et de toujours fournir au corps des nutriments entraine à la longue une grande inflexibilité métabolique ce qui veut dire que le corps aura perdu l’habitude de prendre ses propres graisses comme énergie et utilisera principalement ce que vous lui donner pour se nourrir. Si ce n’était pas assez, l’être humain moyen est constamment sous pression et doit gérer, souvent de manière inadéquate, plusieurs petits stress ce qui engendre une fluctuation de taux de sucre sanguin donc influence la relâche d’insuline.

Selon plusieurs études, une personne plus stressée à environ 50 % plus de chances de développer du diabète type II. En plus de notre mauvaise alimentation et notre stress mal géré, la population bouge peu et quand elle bouge, elle le fait de manière inefficace et quelques fois excessive.

Débutez le programme de perte de gras de Christian Thibaudeau maintenant!développement athlétique, crossfit, nutrition, entraînement, suppléments, vitamines, minéraux, perte de poids, masse musculaire, weightlifting, force musculaire, gymnastique, haltérophilie, alimentation, nutrition sportive, bodybuilding, fitness, mise en forme, composition corporelle, squat, cardio, course à pieds, entraîneur

Voici donc quelques petits trucs:
1. Arrêtez de piger toute la journée, votre corps a des réserves, il va survivre.
2.Limitez votre consommation de produits transformés et ceux à indice glycémique élevé.
3.Apprenez à relaxer, peu importe votre quantité de stress, si vous apprenez à respirer par le nez ça va mieux aller
4.N’ayez pas peur des glucides, mais faites-vous bien conseiller et éduquer sur les bases d’une saine alimentation.
5.Évitez le piège de couper tous vos glucides. Dans une grande partie des cas, le fait de couper tous ces glucides s’est avéré un désastre autant au niveau physiologique que psychologique chez les personnes que j’ai rencontrées dans ma pratique. Si vous souhaitez faire ce type de diète, faites-vous conseiller adéquatement et non pas par un coach en perte de poids.
6. Faites affaire avec un éducateur, un conseiller, un guide pas avec un faiseur de plan one size fits all.

La nutrition humaine n’est pas compliquée, mais elle est complexe. Il y a une panoplie de bonnes manières de manger, mais elles ne s’adapte pas toutes avec votre mode de vie et votre génétique à vous. Heureusement, il y a encore quelques personnes qui sont prêtes à vous écouter et à se renseigner constamment dans le but de vous aider à comprendre l’alimentation et aussi de vous guider vers la réussite et la santé.

Nous contacter

Laissez nous un message et on vous répondra dans les 24 heures ouvrables.

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte en cliquant ici. captcha txt
0

Commencez à écrire et tapez entrée pour chercher !

développement athlétique, crossfit,nutrition, entraînement, suppléments, vitamines, minéraux, perte de poids, masse musculaire, weightlifting, force musculaire, gymnastique, haltérophilie, alimentation, nutrition sportive,développement athlétique, crossfit,nutrition, entraînement, suppléments, vitamines, minéraux, perte de poids, masse musculaire, weightlifting, force musculaire, gymnastique, haltérophilie, alimentation, nutrition sportive,